FuG

Dance Monkey (Tones and I) – version relax


Pour les vacances,j’ai envie de me poser dans une chaise et faire de la musique relax. Alors j’ai choisi un des hits du moment et j’ai essayé d’en faire une version détendue aussi bien en finger style qu’en chantant accompagné de la guitare.

Si vous avez envie d’en faire de même, je vous ai préparé une petite recette pour y arriver cet été.

Si vous voulez prendre des cours de guitare : rendez-vous sur ma page YAA.

Tout d’abord jouer de la musique relax en solo (c’est-à-dire tenir lead et accompagnement n’est pas toujours des plus faciles surtout quand on apprend encore l’instrument (guitare ou voix ou les deux).

Il y a régulièrement des tensions qui viennent s’immiscer entre nous et notre musique 😊. Ce qui n’aide évidemment pas. Je pense à des tensions majoritairement dans le dos, les épaules, les joues, la mâchoire…

Certains étudiants viennent à penser que c’est un fait normal et que si on veut bien jouer, il faut savoir souffrir un peu.

L’expérience me dit que ce n’est pas vrai. Je dirais plutôt : si vous voulez apprendre en vous amusant, vous avez tout intérêt à vous relaxer.

Mais comment faire ?

Vous me direz, je suis super stressé au boulot toute la journée et quand je reviens, je compte sur la musique pour me relaxer.

Malheureusement, cela ne fonctionne pas toujours comme cela. Les tensions accumulées pendant la journée, seront bien présente lors de votre pratique du soir aussi bien mentalement que physiquement.

Il faut donc commencer par se créer un référentiel de détente.

Comment ?

Tout simplement en prenant une position qui vous détend complètement.

Laquelle ?

Ca dépend un peu de vous mais si vous n’en connaissez pas, allongez-vous sur le dos et respirez profondément (faites descendre votre diaphragme vers votre bassin et gonflez votre ventre d’air) ne réhaussez surtout pas les épaules en respirant, vous ferez encore pire, ca fera l’effet inverse de celui recherché.

Une fois que vous êtes arrivé dans un état de détente, mémorisez la sensation.

Elle doit constituer votre sensation de base à laquelle vous devez toujours pouvoir revenir lorsque vous sentez dans votre pratique que vous avez recours à trop de force et que celle-ci crée de la tension.

Assurez-vous ensuite que vous aillez au moins un morceau qui soit facile à jouer pour vous (quel que soit votre niveau) – commencez votre pratique par ce morceau et analyser comment la facilité se ressent dans votre corps, gardez cette sensation en mémoire.

Quand vous passez à d’autres morceaux, comparez vos sensations corporelles avec celles de la position de base et celles ressenties avec votre morceau facile. Si vous sentez qu’il y a plus de tension, c’est probablement que certaines difficultés ne sont pas encore assimilées.

Le jeu de piste commence alors : il faut pouvoir identifier :

  1. A quel moment du morceau les tensions arrivent

  2. Quel est la raison principale derrière cette tension.

Je vous liste ici des raisons potentielles qui peuvent générer des tensions :

  • Mauvaise position (debout ou assis, mauvais maintien de l’instrument s’il y en a un, tassage du dos, main droite ou gauche mal placée dans le cas de la guitare…).

  • Le rythme n’est pas assimilé

  • La hauteur du son n’est pas assimilée (on joue des notes ou mélodie sans sans vraiment savoir ce que l’on joue au chante).

  • Le rapport entre la mélodie et l’harmonie n’est pas assimilé.

  • Mauvaise respiration

  • Mauvais maintien du corps

Evidemment, tout ceci est un jeu sans fin car il y a toujours moyen d’aller plus loin. Il faut donc choisir le bon compromis.

Il est évident que jouer de la musique demande d’utiliser des muscles et donc de la tension. Il est donc important de tenter d’utiliser exactement les muscles requis et de ne pas tendre le reste, de faire le moins possible d’effort pour obtenir le meilleur rendu musical.

Enfin, dans votre travail, je vous conseille de poser une plus grande attention sur le fait de vous sentir bien que d’obtenir un résultat ‘parfait’ (mettez votre égo de côté et acceptez que vous ne soyez pas encore capable de faire tel ou tel mouvement), ce sera beaucoup plus gratifiant de travailler.

Voilà, le sujet est vaste et cet article me permet d’en faire une petite introduction. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez.

Si vous voulez prendre des cours de guitare : rendez-vous sur ma page YAA.

© FuGa 2017