FuG

La musique dans les parcs, rejoignez-moi (en petits groupes éparpillés).


Ce weekend, j’étais à Bruxelles et il a fait chaud (37°C) et cela continue. C’est donc dans différents parcs que j’ai passé une partie de la journée de samediaccompagné de ma guitare. Les scènes de musique se faisant rares avec la crise sanitaire, il est important pour moi de conserver un lien avec un public. J’ai donc fait le tour des parcs de Forêt, Leopold et Cinquantenaire (j’ai donc joué 3 X 45 minutes).

Les gens s’étaient réfugiés dans les coins arborés pour échapper aux rayons du soleil. Et j’ai pu trouver chaque fois une place à l’ombre d’un arbre pour «m’abriter».

Comment cela se passe-t-il ?

Très simple : en fonction du lieu, je choisi un endroit qui me plait et je m’assieds à même le sol. Tout se passe en acoustique (pas d’amplification) pour éviter les rassemblements de masse. Les gens autour de moi peuvent alors profiter de la musique tout en restant à des distances convenables, il n’est pas demandé de porter un masque dans les parcs.

C’est assez gai de constater, qu’en général, les gens prêtent une oreille attentive à la musique surtout quand ils reconnaissent l’une ou l’autre chanson ou encore mieux que certaines personnes viennent s’installer non loin pour écouter le musicien. Hier, lorsque je m’étais installé au parc Léopold tout près du musée d’histoire européenne, l’un des gardes était un peu inquiet pour moi car il me disait que je devais absolument boire étant donné que cela faisait déjà 45 minutes que je jouais et qu’il faisait 37 °C. J’ai trouvé cela sympathique.

Tout au long de l’été je vais renouveler l’expérience dans différents endroits, n’hésitez pas à venir me faire un petit coucou, mon programme n’a jamais été aussi prêt, ca serait dommage de louper cela dans des conditions si agréables.

Prochain rendez-vous : cet après-midi au Cinquantenaire.

© FuGa 2017